La vallée de la Vienne d'Availles-Limouzine à Valdivienne

France > Nouvelle-Aquitaine > Vienne > Availles-Limouzine

Conformément à la méthodologie de l'Inventaire général du Patrimoine culture, ce dossier rassemble tous les éléments constituants de la vallée de la Vienne, du Moyen-Age à nos jours.

La Vienne traverse les départements du même nom (Haute-Vienne et Vienne) et une partie de la Corrèze, de la Charente ainsi que de l'Indre-et-Loire. D'une longueur de 372 kilomètres, elle est un des principaux affluents de la Loire, avec l'Allier et le Cher, et est le plus important en terme de débit. Elle prend sa source en Corrèze, au pied du Mont Audouze. S'écoulant entre le plateau de Millevaches et la plaine de Touraine, elle traverse des paysages extrêmement diversifiés, comme la plupart des cours d'eau issus de l'ouest du Massif central. Courant tout d’abord dans des vallées étroites, son cours s’élargit progressivement lorsqu’elle arrive en Haute-Vienne. Elle entre dans le département de la Charente par Etagnac et Chassenon et son cours s’infléchit brusquement vers le nord après Exideuil, orientation qu’elle conserve jusqu’à une trentaine de kilomètre de Candes-Saint-Martin, son point de jonction avec la Loire dans laquelle elle se jette. A partir de Vouneuil-sur-Vienne, elle devient navigable sur les 83 km qu’il lui reste à parcourir.

Tout le cours de la rivière est ponctué de traces d’occupation plus ou moins anciennes, dont certaines particulièrement remarquables comme la grotte du Bois Ragot à Gouex, ou la nécropole mérovingienne de Civaux.

La zone d’étude porte sur 12 communes du département de la Vienne, entre les communes d’Availles-Limouzine et Valdivienne et sont : Valdivienne, Civaux, Mazerolles, Lussac-lès-Châteaux, Gouex, Persac, Queaux, Moussac, Le Vigeant, L’Isle-Jourdain, Millac et Availles-Limouzines.

Localiser ce document

Chargement des enrichissements...